A propos

L’association genevoise PRISM (Promotion des Réseaux Intégrés des Soins aux Malades) a débuté ses réflexions et ses activités en 2009. Partant d’une analyse sur les coûts croissants de notre système de santé, nous avons esquissé des scénarios de prise en charge médicale ambulatoire avec deux objectifs : préserver les attentes du patient en l’intégrant dans le processus décisionnel, et assurer des soins de haute qualité.

PRISM a élaboré et mise en place des modèles de prise en charge de pathologies courantes (insuffisance cardiaque, asthme, diabète, dépression) qui nous ont permis de constater leurs pertinences sur une maladie spécifique, en général un patient jeune. En revanche, une personne âgée présentera fréquemment de multiples problématiques de santé (physique et mentale) et des problèmes socio-économiques qui nécessiteront une approche différente, cette fois centrée sur la personne, et non pas sur la maladie. Rapidement PRISM est passé de cette approche centrée sur la maladie « disease management » à une approche centrée sur le patient « patient management »;

Les patients avec besoins complexes ont dès lors été ciblés en raison de la multiplicité des problématiques rencontrées dans leur prise en charge et de l’important potentiel d’amélioration et d’économies qu’une approche en équipe interprofessionnelle coordonnée peut apporter (p. ex réduction des hospitalisations inappropriées et, point important pour nous, une  satisfaction du patient et du proche).Mais il est difficile pour un médecin de sortir des guides de pratique et d’appréhender toutes les dimensions affectant la santé de son patient pour ajuster une prise en charge sur mesure. Pour faire cette démarche le médecin traitant doit fédérer d’autres compétences professionnelles, parfois même d’aller les chercher en dehors du domaine de la santé.Pour les décideurs de la politique de santé comme pour ses financeurs, il est essentiel de pouvoir montrer au travers d’une analyse médico-économique (analyse MEQ) et qualitative l’impact positif tant sur le patient complexe que sur le système de santé de cette approche en équipe interprofessionnelle.

L’analyse MEQ est actuellement réalisée dans différentes institutions du canton de Genève pour permettre une plus grande diffusion et durabilité de cette approche.  Cette analyse teste l’hypothèse suivante : le travail en équipe interprofessionnelle coordonnée améliore la prise en charge des personnes malades i) en augmentant la satisfaction de ces dernières ainsi que celle des professionnel-les, et ii) en réduisant le nombre d’interventions non planifiées et le nombre de jours d’hospitalisation, contribuant ainsi à diminuer les coûts directs et indirects de prise en charge de ces malades. Cette analyse a notamment été demandée par le Chef du département genevois de la santé, M. Mauro Poggia (Annexe 7). En effet, elle fournira des éléments/arguments qui permettront, aux autorités de la santé et aux assureurs, de mettre en œuvre et de financer plus largement la prise en charge en équipe interprofessionnelle coordonnée. Nous espérons que cette analyse mettra en évidence, voire qu’elle démontrera, les avantages économiques et qualitatifs de la prise en charge en équipe interprofessionnelle coordonnée pour les personnes avec besoins complexes/fragiles, en comparaison avec la pratique non-coordonnée. Ces éléments/arguments permettront aux autorités de la santé et aux assureurs de mettre en œuvre et de financer plus largement et de manière durable la prise en charge en équipe interprofessionnelle coordonnée. 

Pour mener à bien cette Analyse MEQ, PRISM collabore avec un groupe représentant les principales structures de soins du canton de Genève fortement impliquées dans la mise en œuvre des processus interprofessionnels :

InstitutionsCollaboratrices & collaborateurs:
– Le Service de médecine de premier recours (SMPR) (Prof. Idris Guessous)Ch. Le Roy, Ch. Préaux Sirieix, S. Le Mer (SMPR)
– L’Institution genevoise de maintien à domicile (imad) (Mme Marie Da Roxa)F. Budan, J. Galloni-D’Istria / L. Battaglia (imad)
– Le Dispositif COGERIA (HUG & DGS GE)M. Nehme, I. Roumeas Pereira, M. Pinquier Jacquier (COGERIA)
– Arsanté & Cité générations (Dr Philippe Schaller)G. Marchand (UATm de Cité générations)
– Le Centre médical de Lancy (CML)M.-C. Van Leemput (CML)
– Avec le soutien de la Direction générale de la santé (M. Adrien Bron).